Guides d’achats et conseils efficaces sur le chauffage

Vous envisagez d’acheter un matériau de chauffage pour optimiser le confort thermique chez vous ? Alors, un large choix s’offre à vous. Pour assurer que l’appareil que vous choisissez correspond à vos attentes, il faut prendre en compte un certain nombre de critères. Outre la performance de l’appareil, il faut également vérifier sa consommation électrique. Cela permet d’avoir une mauvaise surprise à la réception de la facture énergétique du foyer. Voici un guide d’achat et des conseils efficaces sur le chauffage.

Quels critères pour bien choisir son chauffage ?

Si vous projetez d’acheter un matériel de chauffage, pensez à prendre en compte un certain nombre de critères. Cela permet d’assurer que ses caractéristiques correspondent à vos besoins. Ainsi, il faut prêter attention aux points suivants :

· La performance de l’appareil : pour déterminer la performance d’un équipement de chauffage, il faut connaitre sa puissance, la vitesse de la montée de température et son rendement ;

· La puissance : le choix de la puissance d’un équipement de chauffage se fait selon le volume ou la surface à chauffer, le niveau d’isolation et l’emplacement géographique de la maison ;

· La vitesse de montée en température : certains appareils sont en mesure d’atteindre rapidement la température idéale. D’autres y mettent plus de temps ;

· Le rendement : pour les appareils électriques, ce critère ne pose aucun problème puisque leur rendement est presque 100 %. Par contre, si vous envisagez d’acheter un matériel de chauffage au bois, il ne doit pas être négligé. En effet, les poêles à bois, les poêles à pellets et les cheminées n’offrent pas le même rendement. Plus ce dernier est élevé, plus l’appareil chauffe convenablement la maison et plus il est économique ;

· La consommation : celle-ci ne doit pas également être négligée lors de l’achat si vous ne souhaitez pas avoir une facture énergétique salée.

Les différents systèmes de chauffage

De nombreuses solutions existent aujourd’hui pour réchauffer votre maison. Les plus utilisés sont le chauffage au bois et le chauffage électrique.

Pour les chauffages au bois, une multitude de choix s’offre à vous :

· La cheminée : celle-ci a l’avantage d’offrir une ambiance conviviale grâce à ses flammes bien visibles à travers son foyer ouvert. Le seul souci avec ce matériel est qu’il a du mal à chauffer la pièce grâce à son rendement qui ne dépasse pas 15 % ;

· L’insert : il s’agit d’un équipement de chauffage à encastrer dans une cheminée existante. Celui-ci permet d’optimiser la performance de la cheminée. Avec celui-ci, il est possible d’atteindre un rendement de 80 % ;

· Le poêle à bois : son rendement peut atteindre 85 %. Ce qui signifie que le poêle bois peut offrir un vrai confort thermique tout en économisant du combustible ;

· Le poêle à granulés : outre sa performance élevée (rendement jusqu’à 85 %), celui-ci bénéficie également d’une excellente autonomie. Il peut fonctionner pendant plusieurs heures, sans qu’il nécessite une intervention humaine.

Si vous préférez plutôt un appareil de chauffage électrique, voici les possibilités qui s’offrent à vous :

· Le radiateur radiant : appelé également panneau radiant, celui-ci chauffe une pièce en diffusant la chaleur d’une manière homogène. Le seul souci avec ce système de chauffage est que sa montée en température est relativement rapide ;

· Le radiateur à inertie : celui-ci emmagasine la chaleur produite par sa résistance électrique dans un solide réfractaire ou dans un liquide caloporteur. La chaleur emmagasinée permet à l’appareil de chauffer la pièce, même après qu’il s’éteint automatiquement. L’avantage du radiateur à inertie est qu’il chauffe rapidement la pièce. Qui plus est, il est également économique ;

· Le convecteur électrique : celle-ci chauffe la pièce par convection. Autrement dit, il chauffe l’air contenu dans la pièce. L’atout de ce système de chauffage tient au fait qu’il a la capacité d’augmenter rapidement la température dans la pièce. Cependant, sa consommation est un peu élevée par rapport au radiateur à inertie.